Lors d’une visite, avez-vous déjà prêté attention aux détails d’une colonne ?

La colonne est un des éléments architecturaux des monuments.
D’origine antique
, les architectes l’ont utilisé à profusion dans Bordeaux. Arrêtez-vous un instant devant ces chef d’œuvres de tailleurs de pierre, de sculpteurs.


La colonne comporte un chapiteau, un fût et une base

L’ordre dorique

L’ordre dorique est le premier et le plus simple des trois ordres en architecture grecque.
La colonne a de quatre à huit diamètres de haut. Elle est cannelée, sans base.
Le chapiteau se compose de moulures, filets et quarts de rond.

L’ordre ionique

La colonne ionique mesure jusqu’à neuf diamètres de hauteur.
Le chapiteau s’orne de deux volutes latérales.

L’ordre corinthien

La colonne corinthienne a ordinairement dix diamètres de haut.
Son chapiteau est décoré de rangées de feuilles d’acanthe.

L’ordre toscan

Il s’agit de la forme simplifiée de l’ordre architectural dorique grec.
La colonne mesure sept diamètres de hauteur, y compris la base et le fût.

L’ordre composite

La colonne composite a dix diamètres de haut.
Sa base est ionique et son fût de colonne est dorique.
Le chapiteau peut-être  ionique ou corinthien avec volutes et feuilles d’acanthe.

Et VOUS !

  1. Pouvez vous relier les chapiteaux et les bases de ces quatre colonnes ?
  2. A quels bâtiments appartiennent-elles ?
Palais de Justice de Bordeaux, Chapiteau d'une colonne Grand Théâtre de Bordeaux, chapiteau d'une colonne
Maison Meyer à Bordeaux, Chapiteau d'une colonne Palais Rohan, Mairie de Bordeaux, chapiteau d'une colonne
Grand theatre de Bordeaux, base de colonne Maison Meyer Base d'une colonne
Palais de Justice de Bordeaux Base d'une colonne Palais Rohan Bordeaux, base d'une colonne